Adil Charkaoui: on attend quoi pour l'arrêter?
Les mots en folie

Politique

Religion

Islam

Montréal

Adil Charkaoui: on attend quoi pour l'arrêter?

Author Calendar View

2937

Adil Charkaoui: on attend quoi pour l'arrêter?

Adil Charkaoui : on attend quoi pour l'arrêter?
 

 

Le 28 octobre 2023, à Montréal, en pleine manifestation pro-palestinienne, Adil Charkaoui a récemment appelé Allah à «recenser» et «exterminer» les Juifs en précisant bien de ne pas en épargner un seul. La foule a répondu «Amen!» avec enthousiasme, comme si tuer ses ennemis relevait du gros bon sens.
 

 

Je ne me prononcerai pas sur le conflit qui oppose Israël et la Palestine depuis belle lurette. Par contre, je soutiens chaque personne qui souffre, je ne suis ni antisémite, ni islamophobe. Je veux seulement que les immigrants qui viennent au Canada respectent nos lois. Et appeler au meurtre des Juifs, c'est assurément tenir un langage haineux totalement inacceptable dans notre beau pays pacifique.
 

 

Une enquête de la Gendarmerie Royale du Canada a été ouverte sur les propos incendiaires d'Adil Charkaoui. Pour le moment, laissons la police agir. Mais gardons en tête qui est Adil Charkaoui.
 

 

Né au Maroc, immigré au Canada à l'âge de 22 ans, Adil Charkaoui est un personnage bien connu des médias québécois. Il répand une vision de l'islam intégriste originaire d'Arabie saoudite dans les médias sociaux et traditionnels depuis de nombreuses années.
 

 

En 2003, soupçonné d'appartenir à Al-Qaïda, il a été arrêté par la Gendarmerie Royale du Canada en vertu d'un certificat de sécurité signé par Denis Coderre. Il a été emprisonné pendant 21 mois et libéré avec des conditions strictes comme l'obligation de porter un bracelet de sécurité en tout temps et de ne pas sortir de l'île de Montréal.
 

 

En 2021, Adil Charkaoui a fait l'apologie des Talibans sur Twitter. Les Talibans représentent pourtant un groupe fondamentalement misogyne et raciste qui fait souffrir la population afghane depuis des décennies. Mais cela, Adil Charkaoui s'en tape, lui qui ne pense qu'à imposer un islam rétrograde et inhumain au monde entier.
 

 

D'ailleurs, à la manifestation du 23 octobre dernier, Adil Charkaoui a encouragé le Hamas à faire la guerre à l'État d'Israël. Or, le Hamas est considéré au Canada comme une organisation terroriste. Prendre parti pour le Hamas revient à desservir la cause de la paix dans le monde, surtout au Proche-Orient.
 

 

Je ne comprends pas que les autorités montréalaises laissent des extrémistes religieux comme Adil Charkaoui manifester en pleine métropole en faveur d'une organisation interdite et violente.
 

 

La mairesse de Montréal Valérie Plante a refusé de prendre position sur cet enjeu, elle qui se drape derrière une neutralité de pacotille pour permettre à des groupes intégristes d'appeler à la haine et au génocide. Pourtant, le premier ministre François Legault a sévèrement critiqué les propos violents de l'imam. Alors, on attend quoi pour arrêter Adil Charkaoui?



Nos plateformes de diffusion

Youtube hors direct
Twitch hors direct
Facebook hors direct