Pierre Poilievre: entre scandales brûlants, secrets choquants et manigances de sa base électorale!
Les mots en folie

Politique

Canada

Pierre Poilievre: entre scandales brûlants, secrets choquants et manigances de sa base électorale!

Author Calendar View

927

Pierre Poilievre: entre scandales brûlants, secrets choquants et manigances de sa base électorale!

Peut-on faire confiance à Pierre Poilievre?

Pierre Poilievre est chef du Parti conservateur du Canada et chef de l'opposition officielle à la Chambre des communes à Ottawa. Il entend devenir le prochain Premier ministre du Canada, et les sondages le donnent vainqueur en cas d'élection, ce qui pourrait bien se produire plus vite qu'on ne le croit. Mais qui est-il vraiment et, surtout, comment veut-il diriger le Canada?

Pierre Poilievre est député à la Chambre des communes depuis vingt ans. Il appartient à la droite religieuse chrétienne, et ses opinions sont calquées sur celles de Stephen Harper, l'ex-premier ministre canadien conservateur qui mêlait religion évangélique et politique canadienne. Même si M. Poilievre prétend ne pas vouloir interdire l'avortement, l'aide médicale à mourir et le mariage homosexuel, il s'oppose à ces réalités pour des raisons religieuses, ce qui n'est pas étonnant, vu son adhésion à une vision stricte et rétrograde du christianisme. De plus, il est essentiel de mentionner que M. Poilievre s'oppose à une meilleure gestion des armes à feu au pays, malgré plus de 8000 victimes de crimes violents impliquant une arme à feu en 2021. Les opinions politiques de M. Poilievre sont qualifiées d'extrémistes par plusieurs observateurs politiques canadiens qui classent le chef du Parti conservateur parmi la frange d'extrême-droite de son parti.

Personnellement, je ne ferais jamais confiance à cet homme. Premièrement, M. Poilievre accumule les scandales depuis son entrée en fonction au parlement en 2004. Le député a menacé le président de la Banque du Canada de le destituer sans raison valable, a utilisé une expression raciste pour parler d'un autre membre de la Chambre des communes, a fait des gestes vulgaires et irrespectueux pendant qu'un adversaire parlait en chambre, a soutenu les camionneurs complotistes qui ont bloqué le parlement canadien durant la pandémie, s'est moqué des victimes des pensionnats autochtones et a répété ad nauseam le néologisme douteux «Justinflation!» pour rendre le premier ministre actuel Justin Trudeau et le Parti libéral du Canada responsables des problèmes économiques actuels du Canada malgré le fait que l'inflation soit une conjoncture aux facteurs multiples. L'homme politique s'adresse de façon irrespectueuse à tous ceux qui ne sont pas d'accord avec lui, et une telle attitude est indigne d'un premier ministre.

Mais ce n'est pas tout. La raison principale pour laquelle je ne voterais jamais pour Pierre Poilievre, c'est son manque de transparence. Même s'il promet de ne pas toucher aux droits à l'avortement, à l'aide médicale à mourir et au mariage gai, on ne peut qu'en douter puisque les députés conservateurs seront libres de présenter des projets de loi privés. De même, M. Poilievre jure qu'il privilégiera les énergies vertes alors qu'il a passé les vingt dernières années à défendre le pétrole sale de l'Alberta.

Mais surtout, surtout, je connais bien ce qui se chuchote en coulisses dans les églises évangéliques, des lieux de culte fidèles aux différents partis conservateurs du pays, à propos de l'avenir politique du Canada. Il faudrait, selon les tenants du mouvement religieux controversé, que le Canada promeuve l'immigration évangélique tout en encourageant chaque fidèle à convertir dix personnes à la doctrine d'extrême-droite. Quand la majorité de la population aurait adopté l'évangélisme, les Canadiens voteraient tout naturellement pour le Parti conservateur qui serait alors dirigé par des ministres évangéliques. Le Canada deviendrait le premier pays à se transformer, à terme, en théocratie évangélique.

Cela dit, je ne connais pas personnellement Pierre Poilievre. Je ne sais pas s'il croit à cette doctrine. Par contre, je sais que la plupart des membres des églises évangéliques au Canada qui le soutiennent souhaitent un tel scénario, qu'ils l'avouent en public ou non. Car un des problèmes les plus flagrants avec les évangéliques, c'est qu'ils ne révèlent que peu leurs intentions, eux qui se contentent de demi-vérités et de silences éloquents pour éviter de nuire à leur cause. Ils n'ont pas le droit de mentir, alors ils utilisent des techniques de manipulation pour éviter de mentir ouvertement sans dire la vérité. Je ne sais pas si Pierre Poilievre utilise ces stratagèmes lui-même, mais ceux et celles qui promeuvent sa candidature au Parti conservateur du Canada les utilisent abondamment pour ne pas effrayer les électeurs canadiens.

Bref, les conservateurs ne dévoileront jamais leurs vraies intentions pour éviter d'avoir à nier ouvertement la vérité. Je ne connais que trop bien les militants politiques et religieux évangéliques pour savoir que je ne peux en aucun cas leur faire confiance. Et Pierre Poilievre est leur leader, il est considéré dans les églises évangéliques comme un homme saint et respectable malgré son passé trouble et ses manières douteuses. À vous de voir si vous voulez voter ou non pour lui!



Nos plateformes de diffusion

Youtube hors direct
Twitch hors direct
Facebook hors direct