Comment se préparer à être en couple: les treize clés pour trouver l'amour de sa vie
Les mots en folie

Psychologie

Couples

Comment se préparer à être en couple: les treize clés pour trouver l'amour de sa vie

Author Calendar View

100

Comment se préparer à être en couple: les treize clés pour trouver l'amour de sa vie

Vous êtes célibataire depuis un certain temps? Avant de recommencer à faire des rencontres, je vous suggère de prendre le temps de faire le point. Voici treize clés à vérifier avant de s'inscrire sur des sites de rencontres.

  1. Travailler ou étudier, avoir une occupation à temps plein. La première question qu'on pose quand on rencontre quelqu'un, c'est : «Que faites-vous dans la vie?» La réponse doit être soit le travail, les études ou le bénévolat à temps plein. Si vous avez des contraintes sévères à l'emploi, soyez actif à temps partiel. Mais ne restez pas assis sur vos lauriers à ne rien faire. L'oisiveté est la mère de tous les vices, dit-on. Cette citation, souvent attribuée au philosophe Blaise Pascal, est d'une véracité vibrante. Si vous ne vous occupez pas, vous risquez de sombrer dans la déprime et les dépendances de toutes sortes.
  2. Avoir du temps libre, prendre une journée par semaine pour se reposer. Comme le mentionne la Bible, faites tout votre ouvrage en six jours et reposez-vous le dernier jour de la semaine. Si vous n'êtes pas croyant, vous pouvez changer de journée à votre guise, mais l'idée derrière ce commandement biblique est simple : il faut savoir s'arrêter pour recharger ses piles.
  3. Développer son empathie, aimer et respecter son prochain. Apprenez à vous mettre dans les chaussures des autres. Observez-vous. Notez vos défauts et vos qualités. Travaillez à rendre les premiers moindres, voire inexistants. Misez sur les seconds. Développez vos forces et vos aptitudes.
  4. Avoir des centres d'intérêts et des loisirs, s'intéresser aux arts, à la culture et aux sports. Chaque semaine, appliquez-vous à peaufiner votre connaissance d'au moins un moyen d'expression artistique et d'au moins une activité sportive. Notez vos progrès et récompensez-vous.
  5. Entretenir ses amitiés, avoir plusieurs relations profondes dans sa vie. Demandez-vous si vous pourriez remettre votre vie entre les mains des personnes qui comptent le plus pour vous. Si la réponse est positive, entretenez cette relation d'amitié. Sinon, mettez fin à cette relation. Tentez d'être intime avec trois à cinq amis tout au plus.
  6. Passer du temps en famille, aimer ses enfants, ses parents, ses frères et sœurs et tous les autres membres de sa famille. Chaque jour de congé, faites des activités enrichissantes avec votre famille. Jouez au golf miniature ou aux quilles ensemble. Amusez-vous et resserrez vos liens.
  7. Suivre ses croyances, ses valeurs et ses opinions, être fidèle à soi-même. Nul besoin d'être un professionnel de l'éthique pour avoir des opinions! Demandez-vous si vous êtes pour ou contre l'avortement, le mariage homosexuel, la légalisation du cannabis et de la prostitution, par exemple. Découvrez si vous vous situez du côté des conservateurs ou des libéraux, philosophiquement parlant. Intéressez-vous à la politique, aux enjeux sociaux et aux débats de fond sur différents sujets d'affaires publiques.
  8. Apprendre à cuisiner et à bricoler, être autonome et débrouillard. Regardez des émissions de cuisine à la télévision ou sur internet et essayez les différentes recettes. De nos jours, les hommes cuisinent autant que les femmes, alors, messieurs, n'hésitez pas à impressionner votre entourage avec votre lasagne végétarienne ou votre tourtière du Lac-Saint-Jean, le tout fait maison, bien entendu. De même, mesdames, apprenez à assembler des meubles IKEA. De nos jours, le travail manuel n'est plus réservé aux hommes. Que vous soyez un homme ou une femme, sachez tenir maison.
  9. Tenir son appartement propre et bien rangé, être à son affaire. Faites le ménage complet de votre logement une fois aux deux semaines. Nettoyez la salle de bain et la cuisine aussi souvent que possible. Faites votre lessive à chaque semaine. Balayez votre cuisine tous les jours. Gardez vos armoires propres et bien rangées. Tenez un agenda de votre horaire chargé, inscrivez-y vos différentes tâches et cochez-les lorsqu'elles sont terminées.
  10. Se défaire de ses dépendances, mettre de côté les excès. Si vous êtes accro à la pornographie, au gambling, à la nourriture, à la drogue, à la cigarette, à internet ou à n'importe quoi d'autre, allez chercher de l'aide. N'hésitez pas à consulter un professionnel de la santé mentale en cas de besoin. Vous n'êtes pas seul. Des milliers de personnes au Québec sont dans la même situation que vous.
  11. Prenez le temps de vous dorloter. Prenez votre douche tous les jours, brossez-vous les dents deux fois par jour, passez le fil dentaire tous les soirs avant de vous coucher, coupez-vous les ongles. Vous pouvez aussi vous faire faire une manucure ou un pédicure de temps en temps. Passez une soirée au spa ou dans un salon de massage pour relaxer si le cœur vous en dit. Faites-vous du bien!
  12. Prenez soin de vos finances personnelles. Prenez rendez-vous avec votre conseiller financier, faites le ménage dans vos dépenses superflues et commencez à payer vos dettes. Plus vous apprendrez à bien gérer vos avoirs, plus vous serez déchargé d'un grand stress.
  13. Guérissez vos vieilles blessures. Vous avez été maltraité dans votre enfance par vos parents ou un ancien amour vous a rejeté? Malheureusement, ce genre d'histoire est courante. Si vous avez de la difficulté à faire la paix avec le passé, consultez un professionnel de la santé mentale. Vous avez le droit d'être heureux et de vivre sereinement. Souriez, Dieu vous aime!

De mon côté, avant de rencontrer monsieur Incroyable, j'ai fréquenté deux autres hommes. Le premier, Renaud (nom fictif), mentait abondamment. Presque tout ce qu'il disait était faux. Il m'a menti sur son nom, son âge, la famille de son enfance, ses conjointes, ses enfants, son emploi, ses études, ses hobbies, son salaire, ses vacances, son vécu... Tout était un mensonge. Il ne se présentait que rarement à nos rendez-vous, préférant me texter le lendemain ou le surlendemain pour m'affirmer qu'il avait eu une urgence de dernière minute. Encore là, tout était faux. Dans les faits, il ne se présentait pas parce qu'il était avec d'autres de ses copines. Même si je ne l'ai fréquenté que trois semaines, il m'a trompée avec huit femmes. Je me suis sentie lésée et bernée. Pour éviter de vous faire prendre comme moi, vérifiez sur internet les dires de votre partenaire après votre première rencontre. S'il vous a raconté n'importe quoi, vous le saurez rapidement.

Le second homme que j'ai fréquenté s'appelle Victor (nom fictif). Il m'a affirmé qu'il travaillait comme avocat dans une petite ville du Québec, ce qui était vrai. Il m'a aussi dit qu'il faisait un peu de bénévolat pour des organismes politiques et communautaires. J'ai pensé qu'il parlait de cinq à dix heures par semaine, mais, en fait, il s'agissait de soixante heures par semaine. Une deuxième job à temps plein. Il travaillait, rémunéré ou non, du lundi au samedi de sept heures le matin à vingt-deux heures. Le dimanche, il commençait aussi à sept heures, mais il terminait à dix-sept heures. Après quoi, il passait deux heures avec ses parents et son frère. Ensuite, une heure avec son meilleur ami. Et, en dernier, une demi-heure au téléphone avec moi. Même s'il affirmait que j'étais sa plus grande priorité, Victor me considérait comme la moindre de ses priorités. Je me suis sentie délaissée et méprisée par cet homme. De plus, quand je l'ai rencontré, il m'a dit qu'il faisait des activités de plein-air et qu'il fréquentait assidûment le cinéma. Or, il n'avait pratiqué ni l'une ni l'autre de ces activités depuis près de quinze ans, trop occupé qu'il était à travailler. Si vous voulez éviter de vous retrouver en couple avec un bourreau de travail, demandez-lui de calculer le nombre d'heures qu'il passe à pratiquer chacune de ses activités dans sa journée. Victor bénévolait tellement qu'il n'avait pas conscience de toutes les heures qu'il passait à tenter de sauver le monde. Quand je me suis rendu compte qu'il n'avait qu'un maigre trente minutes à m'accorder par semaine, je lui ai demandé de réaménager son horaire pour qu'on puisse passer au moins trois soirées ensemble par semaine, mais il a refusé, prétextant qu'il n'allait rien changer pour une femme. On a rompu le lendemain.

Au final, ce fut un mal pour un bien puisque j'ai rencontré monsieur Incroyable, un homme honnête, disponible, dévoué, généreux, respectueux, joyeux, fort, sensible, empathique, sympathique, drôle, intègre, débrouillard et charmant. Si j'ai appris quelque chose de mes expériences passées, c'est qu'il ne faut pas précipiter les événements lorsque quelqu'un nous intéresse. Il se peut fort bien que cette personne-là ne soit pas le prince charmant, mais plutôt un gros crapaud brut. Si vous rencontrez quelqu'un, prenez le temps de bien le connaître avant d'être officiellement en couple avec lui ou elle. Si vous avez rencontré l'homme ou la femme qu'il vous faut, vous serez naturellement un couple d'ici quelque temps, l'attirance réciproque faisant tout le travail à votre place. Bonne chance!



Nos plateformes de diffusion

Youtube hors direct
Twitch hors direct
Facebook hors direct